courbet:un rêve!

courbet:un rêve!
ideal de sein??

vendredi 31 août 2018

Le muscle DEPRESSOR ANGULIS ORIS( dépresseur du coin de la bouche) et le pli d'amertume Avec son nom latin ce muscle (DAO en abrégé) se caractérise par un éversement de la lèvre inférieure, sur les côtés: cette action augmente l'importance du pli d’amertume; cela donne un aspect triste, voire dégoûté,au visage et lui confère même une allure de grimace; Muscle bien connu des Anatomistes ,a été étudiée avec une grande précision par notre collègue Claude Le Louarn en 2016, et apparaît dans une publication des annales de chirurgie plastique esthétique publié en 2016,61,101-109:. Dans cet article notre collègue montre surtout les rapports entre le muscle platysma et l’os hyoïde, afin de déterminer la meilleure stratégie pour corriger les cordes platysmales ou plis du cou; Une partie de son article est consacrée aux muscles abaisseurs de la lèvre inférieure , brillamment illustré de dissections qui délimitent les dimensions et les extensions de ce muscle tout petit( le DAO), et qui entraîne pourtant un éversion des coins de la lèvre vers le bas, ce qui donne un aspect diabolique ou triste au visage: Beaucoup d'études récentes montrent que l'on peut corriger cette éventuelle Hyper contraction du muscle abaisseur de la lèvre inférieure, par des injections raffinées de Botox, afin de rééquilibrer les mouvements du visage,surtout de la bouche; on peut ainsi éclairer davantage le sourire , le rendre plus éclatant, moins tiraillé vers le bas. Je vous joins un schéma pour mieux comprendre l’action du DAO; Vous pouvez l'étudier sur vous-même devant le miroir, et ainsi mieux comprendre comment la délicate musculature autour de la bouche ,composée de muscles en étoile ,(dont l’épicentre est le coin de la bouche) permet à notre visage d'exprimer de multiples sentiments, avec à chaque fois une nuance particulière en fonction de notre état d'âme;

Avec son nom latin ce muscle (DAO en abrégé) se caractérise par un éversement de la lèvre inférieure, sur les côtés: cette action augmente l'importance du pli d’amertume; cela donne un aspect triste, voire dégoûté,au visage et lui confère même une allure de grimace; Muscle bien connu des Anatomistes ,a été étudiée avec une grande précision par notre collègue Claude Le Louarn en 2016, et apparaît dans une publication des annales de chirurgie plastique esthétique publié en 2016,61,101-109:. Dans cet article notre collègue montre surtout les rapports entre le muscle platysma et l’os hyoïde, afin de déterminer la meilleure stratégie pour corriger les cordes platysmales ou plis du cou; Une partie de son article est consacrée aux muscles abaisseurs de la lèvre inférieure , brillamment illustré de dissections qui délimitent les dimensions et les extensions de ce muscle tout petit( le DAO), et qui entraîne pourtant un éversion des coins de la lèvre vers le bas, ce qui donne un aspect diabolique ou triste au visage: Beaucoup d'études récentes montrent que l'on peut corriger cette éventuelle Hyper contraction du muscle abaisseur de la lèvre inférieure, par des injections raffinées de Botox, afin de rééquilibrer les mouvements du visage,surtout de la bouche; on peut ainsi éclairer davantage le sourire , le rendre plus éclatant, moins tiraillé vers le bas. Je vous joins un schéma pour mieux comprendre l’action du DAO; Vous pouvez l'étudier sur vous-même devant le miroir, et ainsi mieux comprendre comment la délicate musculature autour de la bouche ,composée de muscles en étoile ,(dont l’épicentre est le coin de la bouche) permet à notre visage d'exprimer de multiples sentiments, avec à chaque fois une nuance particulière en fonction de notre état d'âme;

mercredi 22 août 2018

chirurgie esthétique et tourisme chirurgical


Chirurgie esthétique et tourisme,
par le docteur Vladimir Mitz
chirurgien esthétique à Paris


Un article récent  de Libération,  du 22 août 2018,  active l’attention des lecteurs  sur la propension  du tourisme chirurgical,  et médical en général,  pour trouver des solutions à moindre coût  pour subir une chirurgie esthétique ou des soins dentaires  dans les pays de l'Est;
 Ces pays  prennent le relais, ou bien imitent  ce qui se fait dans les pays d'Afrique du Nord( Tunisie et Maroc entre autres)  pour démocratiser la chirurgie esthétique et les soins médicaux dans des conditions de confort,  si ce n'est de luxe.

Les risques de complications de la chirurgie esthétique

Toutefois il me paraît nécessaire d'insister sur un point qui n'est pas réellement abordé dans l'article:  le risque de ces interventions pratiquée à l'étranger  est que les complications  qui peuvent en  résulter  ne seront prises en charge qu'avec de grandes difficultés,  quand elles pourront être réellement prise en charge  dans les autres pays que la France,  pays de résidence de certains de ces voyageurs du bistouri; or il y a un  grand nombre de candidats à la chirurgie esthétique  à bas coût;

Le taux des complications,  dans la littérature mondiale publiée dans les journaux scientifiques,   varie  entre 2%  pour les complications de type lifting ou implants mammaires,  et s’élève jusqu'à  12 %  dans les opérations de type plastie abdominale  où opération  combinées qui durent plus de 4 heures.
Si on fait le calcul rapide,  pour 1000 personnes opérées par an  dans ces conditions de tourisme chirurgical, ,  cela fait environ 100 patients par an  qui vont justifier  une éventuelle reprise chirurgicale;  récemment des statistiques pratiquées en Angleterre  ont révélé le désarroi de nombreux patients,  qui ont dû être réopérées dans les hôpitaux anglais,  avec un coût  qui excède finalement le prix que les patientes aurait payé, en se faisant opérer dans leur pays d'origine!

la qualité des collègues chirurgiens esthétiques  étrangers n’est pas en cause

Loin de moi de dénigrer la qualité professionnelle de nos collègues Roumains ou Hongrois  ou Polonais!
 nous les croisons régulièrement  dans les congrès internationaux,  et leur talent et leur dévouement ne sont pas  discutables;
 Mais la pratique du tourisme chirurgical,  pour payer moins cher un chirurgien lointain, qui de plus  pas facile à joindre, en cas d'angoisse post-opératoire, où de vraies complications à ré-opérer,
 De plus, ce sont des agences de tourisme médical spécialisées qui organisent la majorité de ces opérations,  et qui n'ont pour objectif que le profit de leur 'organisation.

 quelle solution adopter?

L’idéal serait que les coûts des opérations en France ne soient pas aussi importants;  mais les tarifs horaires  du personnel des établissements de soins en France sont beaucoup plus élevés;  de plus une TVA à 20 % s'applique aux actes de chirurgie esthétique en France ;
ce n'est donc pas tant les honoraires des chirurgiens  français qui sont en cause,  mais bien la globalité  des frais  à provisionner  pour se faire opérer d'une façon sécure  dans l'Hexagone;

 en conclusion

 il vaut mieux payer le prix de la tranquillité d'esprit, et d'un suivi post-opératoire prolongé , qui va dépasser la période de quelques jours de séjour à l'étranger; de plus la relation humaine avec son chirurgien  représente un bien inaliénable,  il me paraît indispensable de la défendre!

dimanche 12 août 2018

hauteur du front, beauté et intelligence

Hauteur du front, beauté et intelligence
par vladimir mitzChirurgien esthétique à Paris
dessin par vladimir mitz


Beaucoup a été écrit sur les rapports entre la hauteur du front,
représentatif
de la verticalité visible du crâne, au niveau de son front et au
niveau des
tempes, en relation avec le développement de l'enfant et de
son intelligence;
ainsi nombre d’articles  scientifiques sérieux font état d’une
corrélation
vérifiée entre la taille corporelle, la capacité crânienne et le
QI, qui
est une pauvre évaluation de l’intelligence standard.

QI, taille du cerveau et traits physiques


by 猛虎
“L’effet génétique sur l’aptitude cognitive et le volume crânien va
encore plus loin. Une héritabilité de l’ordre de 50%-80% est constatée
“à la fois au niveau du GMA et de la taille du cerveau."
Mais assez peu a été écrit sur la raison pour laquelle
la beauté semble
transparaître lorsque le front est très large et très haut; *
 d'ailleurs
un certain nombre de patients se plaignent d’un front
étroit et trop
court, prenant mal la lumière, en conjonction de l’apparition
de rides
horizontales et des  rides du lion; c'est la raison pour
lesquelles les
injections de botox ont un si grand succès
actuellement; j'ai
remarqué dans ma pratique qu’il est possible par
ces injections
d'augmenter
la hauteur du front mais à une condition très
particulière:
il faut piquer dans la ligne chevelue antérieure pour paralyser l
a partie antérieure du muscle frontal, et ainsi permettre à la
partie postérieure occipitale du muscle occipito-frontal(actif
par ses deux extrémités reliées par une aponévrose)-donc en
 réalité digastrique- de pouvoir basculer la ligne chevelue
vers l'arrière; ce mécanisme de rupture de la balance musculaire
entraîne une élévation apparente de la hauteur du front.
j'ajoute que je fais ces injections en deux séries
séparées
de 1 mois d'intervalle de façon à obtenir le meilleur résultat
possible;  malheureusement avec le Botox, la durabilité d’effet
est très variable Elle va de 4 mois à 1 an, si l'on respecte les
conditions de d’injections  que je rapporte
Ces notions sont à rapprocher de la mode des crânes rasés
chez l’homme:
ils assument ainsi leur calvitie, donnent à voir sans
pudeur la forme
variable de leur crâne; ils affirment par la lumière
reflétée une sublime
part de leur intelligence volontaire et qui captive l’entourage.

mardi 7 août 2018

modification des paupières asiatiques , explications en vidéo

Vladimir Mitz, chirurgien esthétique et auteur de "Chirurgie esthétique pour ou contre" (Ed. Flammarion) était l'invité de "M comme Maïtena" ce vendredi 26 janvier. Il nous éclaire sur le rapport étroit que peuvent entretenir les jeunes et la chirurgie esthétique. Les demandes de patients en chirurgie esthétique interviennent de plus en plus tôt. Pour Vladimir Mitz, il est nécessaire que le chirurgien endosse le rôle de conseiller pour guider au mieux les jeunes et leur famille. "On doit savoir dire non mais il faut expliquer pourquoi on dit non" Pour lui, avant d’avoir atteint la majorité, le "consensus familial" est indispensable. Parents comme enfant doivent comprendre les craintes et les besoins de chacun. 

  un article deRMC télé au cours de l'émission maitena Biraben "M comme Maitena"

 "Il faut expliquer aux parents que la souffrance ne va pas s’atténuer (…) C’est notre rôle de professionnel de savoir ce qui peut s’améliorer et ce qui ne va pas bouger. Un exemple, un garçon de 15 ans qui vient avec des seins. Il ne supporte pas d’être sur la plage, il ne va pas faire de sport et il se renferme (…) Ce complexe, il est là et, selon nous, on peut opérer. Les oreilles décollées, on le sait, on les opère à partir de l’âge de 7 ans parce que les enfants se font traiter de ‘Dumbo’. Il faut entendre l'adolescent. Mais ça ne veut pas dire qu’il faut l’opérer à tous les coups. En tant que chirurgien, on a une mission, on doit savoir dire non mais il faut expliquer pourquoi on dit non". "Un défaut est vécu comme une griffure dans la vie" Mais parfois, lorsque le complexe est trop présent, la chirurgie esthétique devient le seul échappatoire. Sélectionné pour vous Hausse des décès liés à la cocaïne: "Il suffit d'appeler un numéro et ... "Un défaut est vécu comme une griffure dans la vie. C’est quelque chose qui devient très vite intolérable psychologiquement devant son miroir et qui affaiblit. C’est en cela que la chirurgie esthétique est thérapeutique parce que notre but n’est pas de transformer les gens en beau mais de leur enlever un complexe". "La beauté physique reste quelque chose que chaque individu a envie d’avoir" Les stars sont souvent considérées comme des modèles pour les jeunes candidats à la chirurgie esthétique. Or, celles-ci vont parfois trop loin et ne se contentent pas d’une amélioration physique mais optent plutôt pour une transformation. Le chirurgien doit donc être vigilant et différencier le réel mal-être et la coquetterie car tout ne se vaut pas, surtout à cet âge. "Une des pressions que l’on reçoit tous c’est le modèle des stars, aussi bien de la téléréalité que des stars qui sont très connues (…) Ressembler à une star, c’est quelque chose que toute jeune fille a envie, elle a envie d’être une starlette et le garçon a envie d’être un peu mannequin. La beauté physique reste quelque chose que chaque individu a envie d’avoir. Peut-être pas une beauté normée mais une beauté différente qu’il faut acquérir par soi-même".