des gilets jaunes au bloc opératoire?


des gilets jaunes au bloc opératoire?

Quels sont les motifs d'insatisfaction actuels au bloc opératoire pour les chirurgiens qui y travaillent
Que ce soit en privé libéral ou en hôpital public, plusieurs motifs d'insatisfaction se conjuguent:
1)La toute puissance du système administratif et la complexité de saisies des données,avec ordinateur dans la salle d'op, infirmière de bloc préoccupée par l'entrée de données informatiques, et ses conséquences médico-légales sur la traçabilité .
2)La difficulté de circulation des patients qui doivent trouver une place en salle de réveil quand l'opération est finie, mais il n' y a jamais de place au bon moment, et pas assez de personnel pour véhiculer les patients endormis, ou amener ceux qui vont être opérés; on peut perdre jusqu'à 1 heure entre 2 opérations!
3)Disparues trop souvent la douceur et la gentillesse normales espérées par le patient qui va s'endormir! Malheureusement  transformées en agressivité ou indifférence chez l’infirmier anesthésiste, ou l’anesthésiste ou l'infirmière de salle d'opération, pour qui chaque nouveau patient devient une routine fatigante et non pas un être humain en souffrance!
4)équipement obsolète de salle d'op, instruments chirurgicaux perdus et non remplacés, car tout cela coûte décidément trop cher!
Bref l'exercice du métier de chirurgien traverse une crise sérieuse dans la cadre de l'outil professionnel mis à sa disposition.
Les solutions existent, mais elles passent par une priorité difficile à entendre pour la technostructure opulente et purement administrative qui régente la fonction de soigner: entendre les problèmes issus de la base des praticiens, privilégier les rapports humains plutôt que les rapports de synthèse administratifs, être plus réactif en matière d'investissement humain(plus de personnel soignant et moins d'employés de bureau ) et financier en ce qui concerne les infrastructures.
Enfin si informatique il y a par nécessité, il convient d'engager le personnel susceptible de la faire fonctionner, en dégageant de cette activité le personnel médical et paramédical: lui doit se concentrer autour du patient lui même, et non pas au dessus de la tablette dans le bureau distant des claviers!
Il y a encore de beaux jours pour les opérateurs de saisie informatique à côté des infirmières!


Commentaires

Articles les plus consultés

Le muscle DEPRESSOR ANGULIS ORIS( dépresseur du coin de la bouche) et le pli d'amertume Avec son nom latin ce muscle (DAO en abrégé) se caractérise par un éversement de la lèvre inférieure, sur les côtés: cette action augmente l'importance du pli d’amertume; cela donne un aspect triste, voire dégoûté,au visage et lui confère même une allure de grimace; Muscle bien connu des Anatomistes ,a été étudiée avec une grande précision par notre collègue Claude Le Louarn en 2016, et apparaît dans une publication des annales de chirurgie plastique esthétique publié en 2016,61,101-109:. Dans cet article notre collègue montre surtout les rapports entre le muscle platysma et l’os hyoïde, afin de déterminer la meilleure stratégie pour corriger les cordes platysmales ou plis du cou; Une partie de son article est consacrée aux muscles abaisseurs de la lèvre inférieure , brillamment illustré de dissections qui délimitent les dimensions et les extensions de ce muscle tout petit( le DAO), et qui entraîne pourtant un éversion des coins de la lèvre vers le bas, ce qui donne un aspect diabolique ou triste au visage: Beaucoup d'études récentes montrent que l'on peut corriger cette éventuelle Hyper contraction du muscle abaisseur de la lèvre inférieure, par des injections raffinées de Botox, afin de rééquilibrer les mouvements du visage,surtout de la bouche; on peut ainsi éclairer davantage le sourire , le rendre plus éclatant, moins tiraillé vers le bas. Je vous joins un schéma pour mieux comprendre l’action du DAO; Vous pouvez l'étudier sur vous-même devant le miroir, et ainsi mieux comprendre comment la délicate musculature autour de la bouche ,composée de muscles en étoile ,(dont l’épicentre est le coin de la bouche) permet à notre visage d'exprimer de multiples sentiments, avec à chaque fois une nuance particulière en fonction de notre état d'âme;